FEUGAROLLES > SAINT-HILAIRE-DE-LA-NOAILLE: étape 3

FEUGAROLLES > SAINT-HILAIRE-DE-LA-NOAILLE: étape 3

FEUGAROLLES > SAINT-HILAIRE-DE-LA-NOAILLE (3 septembre 2019)

Nous quittons la chambre d’hôte sous le soleil.

Nous suivrons le canal jusqu’à Fontet ensuite nous le quitterons pour rejoindre la piste Lapébie

Canal latéral à la Garonne

Canal latéral à la Garonne

Canal latéral à la Garonne

Passage le long du joli port de la Baïse

Un peu d’histoire

C’est sous le règne d’Henri IV que la Baïse fut rendue navigable depuis son embouchure au Port de Pascau, en face d’Aiguillon, en remontant jusqu’à Nérac.
Le commerce assez considérable qui se faisait sur cette partie navigable paraissait à tel point intéressant que Louis XIV ordonna l’exécution d’ouvrages pour faire remonter la navigation jusqu’à Condom.
Il faudra attendre jusqu’en 1868 pour pouvoir utiliser la navigation de Beaucaire, en amont de Valence-sur-Baïse, aux limites du lot et Garonne.
Les bateaux apportaient des matériaux : fer, charbon, sable, gravier de la Garonne, pierres…
Les entrepreneurs et les négociants venaient s’approvisionner au port.
Outre ces matériaux, les cargaisons apportaient également depuis Bordeaux le sel, les huiles, les poissons séchés, les denrées coloniales…Les vins et eau-de-vie d’Armagnac constituaient la majeure partie des exportations.

A cette époque, la Baïse était une voie commerciale d’une importance capitale.

Après la guerre de 1914-1918, le trafic a ralenti et le transport sur route par véhicules à moteur a progressé.
C’est donc en 1954 que la Baïse a été définitivement déclassée comme rivière navigable mais c’est depuis 1997 qu’elle est à nouveau navigable.

port de la Baïse

port de la Baïse

port de la Baïse

Arrêt repas au port de Fourques-sur-Garonne

Pour Fourques le 19ème siècle sera l’époque des grands travaux, route de Périgueux – Mont de Marsan (1837) – canal latéral à la Garonne (1830-1856) – digue de protection contre les inondations (1845-1861). Malgré ce remarquable ouvrage, Fourques connut des crues catastrophiques en 1875-1930-1952-1981.

Fourques-sur-Garonne

Fourques-sur-Garonne

Fourques-sur-Garonne

Nous passons le long de Meilhan sur Garonne

Meilhan sur Garonne

Nous voici arrivés à Fontet pour quitter le canal et rejoindre notre chambre d’hôte.

Fontet

Fontet

En quittant Fontet nous roulons sur une route partagée avec les voitures jusqu’à La Réole

La Réole est un bourg fortifié autour d’un prieuré situé dans l’est du département de la Gironde, sur la Garonne à 62 km au sud-est de Bordeaux, chef-lieu du département, et à 19 km à l’est de Langon, chef-lieu d’arrondissement1. Elle est la ville-centre d’une unité urbaine de l’aire urbaine de La Réole.
La limite du département de Lot-et-Garonne se trouve à environ 6 km à l’est de la ville. La ville de Marmande est distante de 20 km en direction du sud-est.
La ville est essentiellement implantée sur la rive droite (nord), la partie sud de la ville formant le hameau du Rouergue.

La Réole

N’ayant pas très bien compris l’explication pour rejoindre St Hilaire, nous avons mis le Gps en fonction, quelle idée !! Il nous a envoyé vers le quartier Calonge avec des côtes à n’en plus finir !!

Épuisés nous avons appelé la propriétaire du gite qui gentiment est venue nous guider. Cette fin d’étape fut difficile mais la chambre était exceptionnelle,  les hôtes d’une gentillesse … Nous avons partagé le repas du soir avec 3 pèlerines du chemin de Compostelle.

Le gîte la Peyrière

Le tracé GPS de cette étape

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.