CONQUES > DECAZEVILLE – étape 10

CONQUES > DECAZEVILLE – étape 10

De Conques à Decazeville par le GR65

Cette année 2021, je ferai ce tronçon Conques > Cahors seul, Eliane est toujours handicapée par une tendinite tenace, il faut attendre la guérison complète.

Je fais porter mon sac par la Malle Postale et utilise un petit sac pour la randonnée du jour.

Je pars de Conques, étape finale de l’an dernier, je ne me lasse pas de refaire une petite visite avant d’attaquer le GR 65

De Conques à Decazeville par le GR65

 

De Conques à Decazeville par le GR65

Et je prends la descente ( sur 700 mètres) direction porte du Barry

De Conques à Decazeville par le GR65

Je continue la descente jusqu’à la route au bas de Conques

Une petite partie de “plat montant” en passant sur le Pont du Dourdou, avant d’attaquer la fameuse montée vers la Chapelle-Sainte-Foy

De Conques à Decazeville par le GR65

J’attaque une grosse montée avec des pourcentages parfois supérieurs à 15%.

A mi-montée j’atteins la chapelle Sainte-Foy, tout en surveillant mon cardio qui flirte avec les 140 pulsations et me rappelle de faire des pauses.

Chapelle Sainte-Foy

La montée est raide et longue, il faut s’économiser. Le temps est ensoleillé, pas trop chaud et pas trop de bitume !

De Conques à Decazeville par le GR65

Je décide de faire une pause à Noailhac;  il y a un bar, profitons-en car ils ne seront pas nombreux sur ce tronçon.

De Conques à Decazeville par le GR65
De Conques à Decazeville par le GR65
C’est sous la monarchie de Juillet qu’est née la commune de Noailhac,
de sa séparation avec celle de Saint-Cyprien. En effet, 
une ordonnance du roi Louis-Philippe, en date du 4 avril 1834, 
érigea la section de Noailhac en commune particulière.

La foire du 1er juin (autrefois foire des bœufs de travail) 
fit longtemps la renommée de la localité. Cet événement attirait 
non seulement les éleveurs et les marchands de la région, 
mais aussi ceux originaires de départements plus éloignés 
comme la Lozère ou la Haute-Loire. Cette foire perdit progressivement 
de son importance en raison de la mécanisation et de la situation 
géographique du village, passablement à l’écart des grands axes 
de circulation. De nos jours, afin de maintenir ce moment de rencontres 
et d’échanges, les Noailhacois se sont mobilisés : la date a été changée 
et fixée au lundi de Pentecôte. Un vide-grenier et un marché de produits 
locaux ont été progressivement mis en place, sans oublier le petit-déjeuner 
et son célèbre « chevreau à l’oseille ». Autant d’initiatives qui contribuent 
à perpétuer la tradition et à conforter la renommée du village, 
connu pour le dynamisme de ses habitants.

Noailhac se trouve sur le GR 65 (Via Podiensis ou route du Puy-en-Velay), 
l’un des principaux chemins de pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle. 
Les pèlerins, en provenance de Conques, trouvent ici un gîte d’étape communal 
ainsi qu’un multiple rural avec restaurant et épicerie.

En quittant Noailhac, j’ai fait la traditionnelle erreur en  repartant par la route, heureusement au bout de 2 km un habitant m’a “remis sur le bon chemin” je partais vers Firmi. C’est à ce moment que ma montre Gps a “fait des siennes” en perdant fréquemment le signal !!

La “pause de midi” se fera au lieu-dit Fonteilles, très agréable, avec abri, café, eau , toilettes …. Merci aux propriétaires pour leur courtoisie sans demander un denier !

Je continue tranquillement le chemin jusqu’à Decazeville . Ce soir je suis en chambre d’hôtes “ les volets bleus“.

Super accueil de Thierry  qui se révèle être également un bon cuisinier. Encore merci

Ma montre GPS a eu de fréquentes pertes de signal qui ont un peu perturbé les résultats:

Étape de 21 Km.

Dénivelé positif: +420

Dénivelé négatif: -595

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.