CAJARC > LIMOGNE-EN-QUERCY – ETAPE 14

CAJARC > LIMOGNE-EN-QUERCY – ETAPE 14

Je visite Cajarc avant de reprendre le GR65.

Un bourg médiéval devenu un célèbre « place to be »
Sur un air de dolce vita

Lové dans la vallée du Lot, Cajarc doit son développement au Moyen Âge
à son port idéalement placé sur une rivière voie d’échange pour le commerce
international. Sa richesse lui permet de devenir l’une des premières
« communes libres » du Quercy au XIIIe siècle. Sa prospérité se poursuit
après les guerres de Religion en affirmant sa position de bourg rural
au XVIIe-XVIIIe siècles avant de connaître un développement économique
spectaculaire au XIXe siècle avec l’exploitation du phosphate.
Devenu le petit « Saint-Tropez » du Lot au XXe siècle grâce à ses
célébrités (Françoise Sagan, Georges Pompidou et Coluche), Cajarc se réécrit
encore autour de la culture, de la convivialité et de la douceur de vivre…
Cajarc
Cajarc

Cajarc
Cajarc

L'Eglise Saint Etienne

Au XIIième siècle, une hostie miraculeuse était vénérée dans l'église. 
Dans la seconde moitié du XIIIième siècle, un cajarcois, Aymeric d'Hébrard 
de la famille de Saint-Sulpice, évêque de Coïmbre, fit restaurer entièrement 
l'église. Pendant les guerres de religion on s'acharna sur les édifices religieux 
et au cours des siècles l’église devait subir de nombreuses mutilations et 
transformations. Les derniers gros travaux sont datés d'entre 1875 
(avec la création d’un chœur semi-circulaire, d’une sacristie, d’un portail 
monumental au sud et une ouverture des rues autour de l’édifice) et 1881 avec 
l'installation de l'orgue. C'est en 1928 qu'on vit l'aménagement de la chapelle 
dédiée à la bienheureuse Annette Pelras, cette cajarcoise née le 16 juin 1760 
et montée sur l’échafaud à Paris le 17 juillet 1794 pour avoir, comme quinze 
de ses sœurs de congrégation, refusé de renier sa foi. Dès le parvis, on peut 
apercevoir une statue de Saint Roch invitant les pèlerins et cheminants sur 
le chemin de Saint Jacques de Compostelle à prendre un peu de repos sous ses voûtes.
Eglise St Etienne - Cajarc
Eglise St Etienne – Cajarc
Eglise St Etienne - Cajarc
Eglise St Etienne – Cajarc

Puis je rejoins le GR65

Cajarc
Cajarc

Limogne est à 18km l’étape n’est pas trop longue, beau temps sans chaleur.

Arrivé au barrage hydro électrique je dois gravir une forte montée

Cajarc
Cajarc

Passage par Gaillac ( pas la ville du vin !!) avec les vestiges de son ancien pont

Pont de Gaillac
Pont de Gaillac

Sur les hauteurs de Gaillac

Gaillac
Gaillac

J’approche de Saint-Jean-de-Laur,

j’en profite pour photographier quelques adresses de gites situés sur le GR65, cela pourra peut être servir à d’autres pèlerins ?

Quelques antiquités sur le bord du chemin

La pancarte miracle

Saint-Jean-de-Laur
Saint-Jean-de-Laur
Saint-Jean-de-Laur est un petit village français situé dans le département du Lot 
et la région de l'Occitanie (anciennement région Midi-Pyrénées). 
Ses habitants sont appelés les Jeanlaurois et les Jeanlauroises.
La commune s'étend sur 21,6 km² et compte 241 habitants depuis le dernier 
recensement de la population. Avec une densité de 11,2 habitants par km², 
Saint-Jean-de-Laur a connu une nette hausse de 36,2% de sa population par rapport à 1999.
Entouré par les communes de Puyjourdes, Salvagnac-Cajarc et Promilhanes, 
Saint-Jean-de-Laur est situé à 17 km au nord-ouest de Villefranche-de-Rouergue 
la plus grande ville à proximité.
Situé à 380 mètres d'altitude, la Rivière le Lot, le Ruisseau de Lantouy, 
le Ruisseau de Soubeyre sont les principaux cours d'eau qui traversent 
la commune de Saint-Jean-de-Laur.

Arrivée au point d’eau

Saint-Jean-de-Laur
Saint-Jean-de-Laur

Un « bizness pèlerin » a aménagé un petit coin ou l’on peut se restaurer avec boissons fraîches, eau, café, gâteau , porte clé…. ( J’aurai toujours un doute sur le gâteau fait maison ! 🙂

Une halte bien agréable

Saint-Jean-de-Laur
Saint-Jean-de-Laur

D’autres adresses

J’approche de Limogne

Limogne-en-Quercy, du gaulois limo (l’orme) est située à l’est de la communauté
de Communes, dans l'ancienne province du Quercy et a donné son nom au causse 
sur lequel il se trouve : le causse de Limogne.
Globalement, Limogne dispose d'un bon niveau d'équipements et de services.
Sa vitalité est liée notamment à son marché hebdomadaire, animant la place du bourg 
le Dimanche matin, et très fréquenté par les habitants et les touristes.
L'agglomération est traversée par plusieurs axes routiers, notamment par 
la route départementale 911, très empruntée qui permet de relier l’A75 (Viaduc de Millau) 
à l’A20 (Cahors).
Sa situation au centre d'un losange formé par Figeac, Cahors, Caussade et 
Villefranche-de-Rouergue permet un accès choisi à chacun de ces pôles.

Limogne-en-Quercy fait partie du parc Naturel Régional des Causses du Quercy 
et de la réserve naturelle d’intérêt géologique du Lot.
Limogne est une étape incontournable sur le GR65 (Via Podiensis, 
chemin de Saint-Jacques de Compostelle) et met à disposition des randonneurs 
un gîte d'une capacité de 9 places (classé Rando étape).

Un sculpteur des bâtons de pèlerins à Limogne

Ce soir j’ai loué un mobil-home au camping de Limogne, j’emprunte le sentier botanique

Sentier botanique de Limogne
Sentier botanique de Limogne

Le plan de Limogne m’indique la route pour le camping municipal qui se trouve finalement sur le Gr65

Ma location pour la nuit, je prendrai le repas et petit déjeuner au restaurant du camping

Accueil très sympathique, bon repas et « petit dèj » copieux.

Distance: 20.4 Km

Dénivellé :

+ 355 m

–  225 m

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.