CONDOM > MONTREAL DU GERS – étape 28

CONDOM > MONTREAL DU GERS – étape 28

Après une super nuit et un excellent petit déjeuner à la chambre d’hôtes  » Au réconfort »  nous faisons quelques erreurs pour retrouver le chemin alors qu’il suffisait de baisser les yeux pour ne pas se tromper!

Condom

Nous quittons Condom en traversant la Baïse.

 

La Baïse est une rivière du sud de la France qui coule dans les départements des Hautes-Pyrénées, du Gers et de Lot-et-Garonne, en régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine. C’est un affluent gauche direct de la Garonne.

De 187,6 km de longueur1, la Baïse prend sa source sur le plateau de Lannemezan vers Capvern-les-Bains, dans les Hautes-Pyrénées, et se jette dans la Garonne à Saint-Léger, légèrement en amont de la confluence entre le Lot et la Garonne.

En période d’étiage, son cours est maintenu pour l’irrigation et pour les besoins d’alimentation en eau potable et de salubrité par le canal de la Neste.

En arrivant au niveau de l’église prendre le chemin à gauche.

Condom
Condom

Nous sommes bien sur le chemin !

Condom
Condom

Pendant environ 2 km, nous marchons sur le bitume au milieu des champs de céréales et des vignes, la nature est complètement désséchée , pas de pluies et canicules à répétition.

 

Nous passons à côté du lieu-dit : l’Inquiétude.

L'inquiétude
L’inquiétude

 

Après le bitume, nous retrouvons un chemin de terre dans les sous-bois,

 

Nous avons le choix: continuer tout droit le GR 65 qui progresse sur de petits chemins forestiers, ou se rendre à Larressingle.

Larressingle
Larressingle

 

Nous évitons de rallonger l’étape et continuons le GR

 

Nous arrivons au pont de Lartigue

pont de Lartigue
pont de Lartigue

Situé entre Larressingle et Beaumont- sur-l’Osse, le pont de Lartigue est différemment nommé l’Artigue ou encore d’Artigue. Il est un des derniers ponts romans construit entre le XIIe et le XIIIe siècle, rare spécimen d’architecture civile encore existant, et construit spécialement pour le passage des pèlerins.
De facture romane, il est probablement antérieur à l’arrivée de l’Ordre Espagnol de Santiago qui installa, tout à côté, sa commanderie, un hôpital, une église Notre-Dame, dont rien ne subsiste aujourd’hui.
Depuis 1998, il est inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.

 

Nous continuons le Gr65 sous le soleil

De Condom à Montréal du Gers
De Condom à Montréal du Gers

Et arrivons à la Ténarèze

La Ténarèze (parfois orthographiée Ténarèse) est une voie préhistorique du Sud-Ouest de la France qui permettait de joindre Bordeaux et l’océan Atlantique aux Pyrénées centrales. Chemin de transhumance, cette route permettait de circuler sans franchir ni pont ni gué. Elle suit la ligne de partage des eaux entre le bassin de la Garonne et le bassin de l’Adour.

Nous longeons des champs de céréales qui ne seront sans doute pas récoltés ! pauvre nature !

 

jusqu’à l’église de Routges

église de Routges
église de Routges

Église Sainte Marie-Madeleine et Saint Louis de Routgès, située à Montréal-du-Gers. Chapelle romane située à près de 1000 km de Saint-Jacques de Compostelle.

En chemin les vendanges ont commencé avec un ramassage mécanique !

Peu avant le lieu dit « Bel Air » un ancien banc nous attends pour le case croûte !

Petit tronçon de bitume

Montréal du Gers
Montréal du Gers

Avant de retrouver le chemin de terre qui nous emmène à Montréal.

Montréal du Gers
Montréal du Gers

N’ayant pas trouvé d’hébergement de libre et à notre goût nous sommes passés par Booking pour réserver au Victorian Lodge.

N’étant pas un habitué de cette façon de réserver je me suis trompé en déclarant 1 personne en chambre double ! Finalement l’hôte a corrigé cette erreur mais le prix a été multiplié par 2 ! Petit réconfort; la chambre est belle et très spacieuse par contre le repas se prend au restaurant à côté et ce n’est pas extra !

Le nom de la ville, Montréal (ou « Montroyal »), rappelle l’origine royale de cette bastide fondée en 1255 par Alphonse de Poitiers. Bâtie à même le roc sur un promontoire dominant la petite vallée de l’Auzoue, elle fut amenée à remplir un rôle stratégique de verrou placé entre les domaines français et anglais à l’époque de la guerre de Cent Ans. De son passé, Montréal-du-Gers conserve un riche patrimoine : enceinte fortifiée, porte de la ville en ogive, maisons à colombages, place entourée de solides arcades de pierre, passages étroits desservant les différents îlots de la bastide.

Pour découvrir le village en toute autonomie, munissez-vous de la fiche visite disponible à l’Office de Tourisme, la « Fabrique à Souvenirs ». Laissez-vous surprendre par ce lieu de découverte qui vous dévoile 4 salles à la décoration originale, offrant la mosaïque des activités incontournables de la région : jeux thématiques, immersion dans le vignoble Armagnac-gascogne, recettes locales, boutique de souvenirs…

Plaisant à vivre, le bourg bénéficie par ailleurs d’une place de choix au coeur des vignes qui enfantent l’Armagnac et le Floc de Gascogne. Montréal-du-Gers doit également sa notoriété à la villa gallo-romaine de Séviac toute proche. Le visiteur se trouve face à un immense palais de campagne où ont été mis au jour salles en enfilade, colonnades de marbre, galeries ouvrant sur des jardins, thermes fastueux et pavements de mosaïques. Uniques en Europe par leur nombre, leurs couleurs et leur état de conservation, ces mosaïques se déroulent comme de somptueux tapis décorés de fleurs et de feuillages, de pampres et de raisins, d’oiseaux et de soleils tournoyants.

 

Étape de 17.5 km

Condom - Montreal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.