DOMICILE > MOISSAC – A/R – 05/2022

DOMICILE > MOISSAC – A/R – 05/2022

Cette randonnée domicile > Moissac aller – retour sur 2 jours était un test suite à une sérieuse opération d’un muscle il y a 6 mois. Circulant le long du canal latéral à la Garonne, il n’y a pas de voitures et le circuit est relativement plat et bien roulant, seul le vent d’autan peut être très capricieux

Fenouillet - Moissac

Nous rejoignons le canal latéral à la Garonne au niveau de Fenouillet (31)

Fenouillet-Moissac
Fenouillet-Moissac

L’invention de l’écluse à portes dites « busquées », injustement attribuée à Léonard de Vinci, date du XVe siècle. En 1438, les ingénieurs italiens, Filippo Da Modena Detto Degli Organi et Fioravanti Da Bologna, construisent l’écluse de Viarenna, sur le canal « Naviglio Grande », à l’ouest de Milan. En effet dans cette région prospère, l’essor des canaux – les navigli – est important et constant depuis le Moyen-Âge et mobilise beaucoup d’ingénieurs en hydraulique depuis deux siècles.

Ce nouveau type d’écluse, remplaçant le principe du pertuis, va très vite se répandre sur les canaux en construction. Cependant, il faut noter que Léonard De Vinci a apporté une notable amélioration en inventant le système de la « trappe » dans le bas des portes. Ainsi le remplissage du sas a été grandement facilité, permettant aussi une manœuvre des portes sans effort du à la pression d’eau, une fois les deux côtés de la porte équilibrés.

De nombreux ingénieurs italiens, mais aussi hollandais, dont les noms ne nous sont pas parvenus, sont associés à l’invention progressive de l’écluse moderne à sas. Citons en autres Bertola da Novate, Fiorivanti Di Bologna.

En France, ce nouveau type d’écluse est mise en œuvre pour la première fois par Hugues Cosnier, sur le Canal de Briare entre 1605 et 1611. Hugues Cosnier est aussi l’inventeur de l’écluse multiple.

 

Premières fortes chaleurs en ce début du mois de mai, la nature est encore bien verte

 

Le canal est bordé d’iris jaune des marais

L’iris des marais ou Iris Pseudacorus est une fleur qui comme son nom l’indique aime la proximité des plans d’eau. Elle s’épanouit au bord de l’eau, notamment dans les marais.
C’est en gagnant contre les Wisigoths, dans les marais viennois en 507 que Clovis choisit la fleur d’Iris comme symbole de la royauté française. Symbole qui est resté et nommé (à tort) la fleur de lys.

30 km de parcourus (vent de dos !) nous sommes bientôt a mi-parcours

Fenouillet-Moissac
Fenouillet-Moissac

Le joli pont de Montbartier

Le pont de Montbartier
Le pont de Montbartier

Le pont de Thouret, « un autre style »

Le pont de Thouret
Le pont de Thouret

Nous ferons la pause repas à l’ombre des platanes sur l’espace aménagé de Montech

Montech
Montech

Passage près de la « pente d’eau de Montech » (a visiter)

Pente d'eau de Montech
Pente d’eau de Montech

La machine de la Pente d’eau de Montech est une réalisation technique remarquable mise en service en 1974 et fermée à la navigation depuis 2009.
Imaginez un « ascenseur à bateaux » établi sur le canal latéral à la Garonne sur la commune de Montech.

Cet ouvrage, première mondiale, permettait d’éviter le passage des 5 écluses successives et faisait gagner près de 45 min aux bateaux qui l’empruntaient.
Pesant près de 1700 tonnes, poussant près de 1500 m3 d’eau sur 125 mètres, et assurant autrefois le passage de 250 tonnes de marchandises, cette invention 100% française aura de quoi vous surprendre !

Aujourd’hui devenu un élément incontournable du patrimoine industriel local, le site touristique de la Pente d’eau de Montech rend hommage à l’inventivité des hommes et en particulier à son ingénieur Jean Aubert.
Réhabilitée de façon innovante, la machine de la Pente d’eau de Montech s’est parée de nouvelles couleurs afin de recevoir ses visiteurs.
Un espace muséographique situé dans une péniche Freycinet (mesurant près de 40 mètres de long !) vous accueillera pour une plongée immersive au cœur des secrets de cette incroyable mécanique.

Alors, embarquez sans tarder à bord de la péniche Altaïr et parcourez la passerelle qui vous permettra d’approcher la machine au plus près.

Quand le canal latéral à la Garonne croise le Tarn, cela donne le pont-Canal de Cacor, ouvrage spectaculaire, à 2 km du centre-ville de Moissac et de son joli port de plaisance.

Pont canal du Cacor
Pont canal du Cacor

Long de 356 m, il est l’un des trois plus grands pont-canal de France. Construit en 1845 pour faciliter le transport de marchandises jusqu’à Bordeaux, il n’est aujourd’hui fréquenté que par des plaisanciers (1200 chaque année), des cyclistes et des promeneurs.

Arrivée à Moissac

Pour rejoindre notre chambre d’hôtes  » Le Pont du Bartac » la route passe en contrebas du pont du Cacor

Pont canal du Cacor
Pont canal du Cacor

 

Arrivée à la chambre d’hôtes , étape de 66 km.

Le pont du Bartac, accueil très sympathique, repas de qualité, chambre confortable et calme absolu. Dommage les propriétaires cessent leur activité en septembre 2022.

LE RETOUR

Après un copieux petit – déjeuner nous reprendrons le chemin en sens inverse avec un léger vent de face et température plus fraiche.

Petit embouteillage sur  » le chemin »

Fin de notre sortie de test.

135 km sur 2 jours, beau temps, sans douleurs …. à suivre !

Fenouillet-Moissac
Fenouillet-Moissac

 

2 réflexions sur « DOMICILE > MOISSAC – A/R – 05/2022 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.