TOULOUSE – VILLENEUVE LES MONTREAL (28-31 Mai 2019)

Carte Toulouse Carcassonne par le canal du Midi

Pour ce second test nous avons prévu de faire aller/retour Toulouse-Villeneuve les Montréal sur 4 jours.

Etape 1

Nous sommes partis le mardi 28 mai de l’écluse de Fenouillet. Petit crachin au départ mais après moins d’un kilomètre il nous a fallu enfiler les kway.

Les bords de Garonne, le Canal de Garonne et le Canal du Midi offrent aux cyclistes de très belles balades à faire à vélo, le tout dans un écrin de verdure.

Passage près du club d’aviron avant l’arrivée aux Ponts Jumeaux

Toulouse les Ponts Jumeaux

La traversée de Toulouse s’est bien passée ( voie cyclable le long du canal) juste un ralentissement près de la gare Matabiau car travaux en cours.

Le chemin le long du canal est très roulant, nous pouvons admirer les péniches et le paysage du côté de Castanet Tolosan.

Castanet Tolosan

Castanet Tolosan

Castanet Tolosan

Un rayon de soleil le midi nous a permis un arrêt près d’une écluse pour un léger repas.

Ecluses le long du canal du Midi

Nous avions réservé une chambre à l’ESTANQUET (écluse de Gardouch) pour cette première étape qui nous a finalement parue courte malgré le temps maussade. Hôtel agréable, accueil sympathique, local fermé pour les vélos,  les chambres sont bien décorées, propres et confortables. Le repas est correct et le petit déjeuner garni.

L’écluse de Gardouch est une écluse à chambre unique du canal du Midi . Construite vers 1670, elle se trouve à 38,5 km de Toulouse (Ponts-Jumeaux).

Vue de l’écluse de Gardouch.

Ecluses le long du canal du Midi; Gardouch

Ecluses le long du canal du Midi; Gardouch

Le tracé GPS de cette première étape.

A l’étape du soir nous avons fait connaissance avec 2 randonneurs de Tours si bien que le lendemain nous sommes repartis  ensemble jusqu’au Seuil de Naurouze  car la suite fut épique

Le seuil de Naurouze est situé à la frontière du département de la Haute-Garonne et du département de l’Aude sur la ligne de partage des eaux entre l’océan Atlantique et la mer Méditerranée, il constitue le point le plus élevé du canal du Midi, qui permet de relier l’Atlantique à la Méditerranée, et sépare le Massif central (au nord), des Pyrénées (au sud). Il est proche d’Avignonet-Lauragais et de Labastide-d’Anjou, dans la commune de Montferrand.

Les écluses les plus proches du seuil de Naurouze sont l’écluse de l’Océan côté océan Atlantique et l’écluse de la Méditerranée côté mer Méditerranée.

Canal du Midi, le seuil de Naurouze

Canal du Midi, le seuil de Naurouze

Épique !! car les dernières pluies avaient détrempés les sols et ce n’était plus un chemin mais une piste de cyclo cross boueuse !!

Une petite photo des vélos

Après une petite dizaine de kilomètres pénibles nous avons fait la pause repas près de l’écluse de la Domergue et ainsi pu assister au passage d’une écluse d’un bateau de loisirs.

Canal du Midi, écluses

Canal du Midi, écluses

Le passage à Castelnaudary nous a permis de retrouver une piste praticable .

Le cassoulet, c’est avant tout une histoire de tradition. Un savoir-faire transmis de génération en génération. Ce plat familial se découvre et se savoure. Suivez la Route du Cassoulet et rencontrez ces hommes et ces femmes qui participent à sa qualité gustative. Les producteurs, potiers, restaurateurs, viticulteurs et éleveurs vous ouvrent leurs portes. Le cassoulet se fête et se déguste. Prenez place, du lingot à la cassole, le cassoulet n’aura plus de secret pour vous.

Canal du Midi, Castelnaudary

Sortie à l’écluse de Bram pour direction Villeneuve-les-Montréal (hébergement familial). Les derniers km furent un peu dûrs avec montées et fort vent de face.

Cette étape a permis le passage des vélos et du matériel au jet d’eau. Je n’avais pas pris d’huile pour la chaine mais même pour de courtes étapes il ne faut pas l’oublier.

Le tracé GPS de cette seconde étape.

Etape 3

Le jeudi nous avons pris le même chemin pour le retour, mais cette fois ci sans kway et sous le soleil.

Pause repas à Castelnaudary avec un beau soleil.

Canal du Midi, Castelnaudary

Le midi nous avons rencontré un couple de normand ( à vélo) qui nous a averti que le chemin boueux n’avait pas séché, alors après Castelnaudary nous avons pris la route vers Mas Saintes Puelles pour revenir sur le canal à Montferrand. Un peu de montées mais bien moins pénibles que la boue.

Le soir nous avions réservé une chambre d’hôte à Villefranche de Lauragais à LA FERME de PAMIOS. Chambre confortable, spacieuse, pas de repas mais livraison de pizzas possible ou petit restaurant pas loin, seul inconvénient, le partage des Wc avec une autre chambre.

Le tracé GPS de cette troisième étape.

Etape 4

Retour à domicile avec la traversée de Toulouse par les pistes cyclables ( on a retrouvé l’incivisme, des piétons partout, vélos en travers …)

Le bilan de cette randonnée de 4 jours et plus de 200 km est positif. La selle BROOKS se révèle confortable, encore quelques améliorations à prévoir sur les vélos ( garde boue ?, rétroviseur, resserrage jeu de direction et changement des pédales). Ne pas oublier l’huile pour la chaine et bien protéger de la pluie les vêtements dans la remorque.

 

3 thoughts on “TOULOUSE – VILLENEUVE LES MONTREAL (28-31 Mai 2019)

  1. CHEREUL Jean Philippe

    En effet ce fut une belle randonnée ! Avec mon appareil photo, je m’en serais donné à cœur joie face à certaines péniches qui sont vraiment belles.
    Tu annonces que vous avez roulé sur des sols détrempés et cela a dû te rappeler une certaine Normandie. Apparemment, au vu des photos, ce sont les vélos qui ont le plus souffert de cette étape.
    La direction vers ont été durs certes mais le vent était-il aussi fort que le vent de nord-ouest que tu as connu quand tu habitais une verte région pluvieuse ? Quant à l’l’hébergement, il semble en effet sympa sauf si on pense au partage des « commodités »
    Tu parles du retour de l’incivisme dès ton retour à Toulouse mais il semble que, depuis que les pouvoirs publics, ont donné raison aux cyclistes et piétons en cas d’accident, même si l’un d’eux traverse en dehors des passages piétons, passe au rouge ou zigzaguent dans la rue, sous prétexte qu’ils sont moins protégés que l’automobiliste et que un automobiliste doit rester maître de son véhicule, les piétons, usagers de vélos et trottinette en ville s’en donnent à cœur-joie ! Le code de la route semble ne pas exister pour eux !
    Pour ta prochaine sortie, en effet il faudra penser surtout au garde-boue, à un bon rétroviseur et à l’huile. D’ailleurs, n’est-ce pas un chanteur proche de Toulouse, Regg’Lyss, qui chante « Mets de l’huile » ?

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.